En Russie
L'histoire se déroule actuellement durant les mois de février et mars 1930.
Réouverture
Après un an, Koldovstoretz réouvre ses portes et devient Mother Russia.
Choses à savoir
300 mots minimum ▲ pas de limite de comptes ▲ un rp minimum toutes les trois semaines ▲ français correct exigé.

 ::  :: Histoire de vie :: Validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Irina Romanovna feat. Merve Bolugur (terminée)

avatar
Irina V. Romanovna
Membre de l'Ursa Major
Pseudo : Yiiie.
Parchemins : 27
Dengi : 39
Double comptes : Alexandra I. Ivanova.
RP disponibles : 3/3.
Crédits : Banzai (avatar), tumblr (gif).

Âge : cent quatre vingt neuf ans, physiquement l'âge d'une femme d'une trentaine d'années.
Surnom : Rin, un surnom simple et concis pour une femme de caractère.
Portrait : Merve Boluğur
Statut marital : Veuve, un vampire n'a pas d'attache.
Emploi : Médicomage, un comble pour une buveuse de sang.
Maison : Ancienne Izumrud.
Allégeances : Ursa Major, il faut bien choisir son camp.
Baguette : Ma baguette fait 19 cm, en bois de Tamanou. Son cœur est fait d'une plume de phœnix.

Voir le profil de l'utilisateur
15/7/2018, 13:57
Irina Volodiana Romanovna
feat Merve Bolugur


ÂGE : Environs deux cent ans (189 exactement), physiquement l'âge d'une personne d'une trentaine d'années.
ORIGINES : Famille impériale russe, même si je le renie et le rejette entièrement. Ils m'ont tout pris et abandonné.
LIEUX DE VIE : Saint-Petersbourg, Russie, la mère patrie.
STATUT DU SANG : Vampire, on ne peut pas faire plus original. Le votre, par contre, m'intéresse énormément.
PROFESSION : Médicomage, une source d'inspiration sanglante sans limite. J'ai rapidement trouvé ... ma voie.
STATUT CIVIL : Veuve, une femme comme moi n'a pas d'attache sentimentale. En tout cas, plus maintenant.
ORIENTATION SEXUELLE : Hémato-sexuelle, A, B, O, je prend tout ce qui vient. Négatif, positif, pourquoi faire la difficile.
ALLÉGEANCE : Ursa Major.
CRÉDITS : tumblr.
GROUPE : Ursa Major.

Baguette
Ma baguette fait 19 cm, en bois de Tamanou. Son coeur est fait de plume de phoenix. Elle est spécialisée dans les sortilèges de guérison, cependant sa faiblesse restera toujours son sale caractère. Ma baguette a une particularité, c'est une très vieille baguette dont le bois s'effrite légèrement.

Famille
Prince Volodia Romanov, oncle de l'Empereur Ivan VI. Moins qu'un père, un fantôme de mon passé, rejeté à ma naissance, hantise d'une illégitimité dans cette illustre famille.
Ekaterina Koroloieva, sorcière qui a croisé la route de ce beau prince russe et qui s'est retrouvée rapidement à la rue après s'être faite engrossée par ce chien Romanov.

Informations
Mon patronus est une vipère, je n'y peux rien et je l'apprécie. Lorsque je rencontre un épouvantard, celui-ci prend la forme de feu mon père, prince de toutes les Russies. Si je m'approche d'une fiole d'Amortentia, je sens la cendre, le bois et l'extrait de rose..

Méthodique - Observatrice - Réservée - Sanglante - Obstinée - Lunatique




raconte-moi ton histoire

Saint-Petersbourg, mémoires de Volodia Romanov (1740)
Il y avait cette femme aux longs cheveux noirs et à la peau sombre. Je ne sais pas ce qui m'arrive, je n'arrive pas à me contrôler lorsque je la vois. Elle n'est pourtant pas si jolie, n'a pas le port alleutier des femmes de la haute société, de son phrasé populaire ne ressortent que des mots vulgaires que je n'arrive pas toujours à discerner. Non, je ne comprend pas, je ne suis plus moi-même. Ma raison me dit de fuir alors que mon corps ne peut se séparer du sien. Que m'arrive-t-il ? J'arrive encore à me souvenir de la peau brûlante de sa main contre la mienne, cette odeur si particulière de cendre dans son épaisse chevelure ébène. Elle m'a ensorcelé.

Saint-Petersbourg, mémoires de Ekaterina Koroloieva (1741)
Il ne l'a même pas regardé. Pas une attention, ni une caresse. Le fruit de notre union ne semble gère l'intéresser. Ma fille entre les bras, il s'est contenté de nous ignorer et d'appeler la garde pour nous faire sortir de son palais, l'endroit où nous avions passé ces dernières semaines ensembles. Mon avenir, notre avenir, il ne reste plus rien. Ce chien de Romanov va désormais rejoindre les siens, serrer dans ses bras sa femme légitime qui n'a pas réussi à procréer, alors que je serre encore entre mes mains tremblantes notre petite Irina. Je maudis cet homme, ces moldus de la haute société qui ne regardent pas plus loin que le bout de leurs bottes. Je suis finie, rien n'a réussi à retenir cet homme entre mes bras, ce dernier qui m'interdit désormais de l'approcher. Ma fille ne connaîtra jamais son père, notre famille nous abandonnera et nous serons seules contre le monde. Ce n'est pas cet avenir que je lui destinais, mais celui d'une princesse.

Koldovstoretz, mémoires de Pavel Vostrovoï (1758)
Je suis surpris de voir cette élève aussi timide avoir une telle influence sur son petit groupes d'amis. Je me souviens encore de son premier cours de potions, en première année. Cette petite à la voix tremblante qui répondait à mes questions avec justesse et sobriété. Qui aurait cru qu'après toutes ces années, elle ait tenu le coup dans cette classe à majorité masculine et ait réussi à déployer ses ailes, à s'imposer parfois. Les examens sont bientôt, je suis curieux de voir les résultats. Je sens que cette petite n'aura pas fini de faire parler d'elle. Je lui prédis un avenir radieux, si dieu le veut.

Saint-Petersbourg, mémoires de Igor Gorelov (1770)
L'inquiétude me prend au fil des jours, elle m'envahi et me paralyse. J'en suis malade. Je ne la reconnais plus. Ma Irina semble s'éloigner de moi et de notre famille sans que personne n'arrive à comprendre pourquoi. La pâleur de ses traits m'inquiète, sa peau glacée me rappelle les rudes hivers russes, ce sourire si radieux qui illuminait son visage a désormais disparu. Ma femme est en train de nous quitter sans que je n'arrive à en trouver la raison. Est-elle malade ? A-t-elle été empoisonnée ? Ma fierté, ma joie, mon unique amour d'enfance. Après toutes ces années, ces épreuves partagées, Irina ne semble être qu'un fantôme d'elle-même. Elle se meurt à petit feu, enfermée dans cette chambre, à l'ombre, cachée derrière un épais rideau en toile noir. Le carmin de ses lèvres a laissé place à une teinte grisâtre et monotone. Ses iris autrefois pétillantes ont perdu leur éclat. Mon dieu, qu'un miracle vienne nous aider.

Patriarkh, mémoires du médicomage en chef Peter Vassiliev (1771)
Notre Romanovna est revenue dans le service aujourd'hui et la nouvelle s'est abattue sur Patriarkh comme un blizzard agressif et mortel. Debout devant nous, droite mais pourtant si faible dans sa voix. Vampirisée depuis peu, cette jeune sorcière venait de nous avouer l'impensable. La mort de son mari, récemment annoncée, avait marqué son visage pâle des traits du deuil. Aucun mot concernant cette étrange affaire, personne n'avait osé lui en toucher un mot. A vrai dire, personne n'osait l'approcher de peur de se faire mordre. Oui, la médicomage Romanovna était crainte par tous ses collègues qui l'entouraient. Comment peut-on accepter de la laisser exercer ? Et si elle se servait de son poste aux chevets des malades pour assouvir sa soif de sang ? Nous ne pouvons pas accepter cela. En tant que chef des médicomages, j'irais combattre sa venue face au conseil de direction de l'hôpital. Je ne laisserai pas ce monstre exercer entre ses murs, même si je dois y laisser la vie.

Saint-Petersbourg, mémoires de Irina Romanovna (1929)
Les siècles se sont écoulées, de nombreuses personnes nous ont quitté, des tragédies ont succédé à des moments de joies. Moi, je n'ai pas changé. Les traits doux de mon visage reflètent encore ma jeunesse passée. Ma mémoire me fait parfois défaut, après toutes ces années, cependant un moment me hante encore. Cette nuit-là où, seule, je tenais mes affaires entre mes bras, la bise russe agressait ma peau. Cette créature a surgit de l'ombre et j'ai senti ses crocs percer la peau de ma nuque. La sensation de déchirure, comme si mon âme toute entière était blessée. Ce court instant a à jamais détruit ma vie. Depuis ce jour je ne suis plus la même. Du sang, encore du sang. Fort heureusement l'expérience me permet de ne pas tuer comme une créature sanguinaire.

Chronologie

Hiver 1741 : Date supposée de la naissance d'Irina.
Novembre 1742 : Irina et sa mère sont rejetée par la famille maternelle sorcière, les deux doivent se trouver un logement de fortune.
1749 : Date supposée de l'apparition des pouvoirs de la petite Romanov.  
1755 : Intègre l'école de magie Koldovstoretz, dans la maison Izumrud. Rencontre son futur époux, Igor, qui est dans la même maison qu'elle.
1757 : Mort de sa mère.
1760 : Obtention de son diplôme de premier cycle (les BUSES n'existant pas sous la forme actuelle).
1762 : Fin d'études, diplôme de second cycle en poche. Mariage avec Igor. Début d'apprentissage de ses études de médicomage à l'hôpital Patriarkh.
1770 : Se fait mordre par un vampire alors qu'elle sort tard de son travail. Début de la transformation, s'éloigne de ses proches.
1771 : Décès de Igor dans des conditions étranges. Irina reprend ses fonctions à l'hôpital après un an d'absence, tout le monde est au désormais au courant de sa "maladie" et elle est secondée par un médicomage pour être sous surveillance les prochaines années.
1870 : C'est fini, on ne la surveille plus et elle n'a plus besoin de faire ses preuves, cela fait un siècle qu'elle travaille en tant que médicomage à Patriarkh, plus personne ou presque semble se méfier d'elle.
1915 : Création de la Main Noire, Irina se méfie de ce groupuscule xénophobe.
1917 : Création de l'Ursa Major, l'intègre rapidement.
1929 : Suit la prise de la Douma de loin, n'a pas pu participer au combat, a gardé sa couverture intacte.  
Pseudo : Yiiie. Age : 25 ans. Pays : France. Comment as-tu connu le forum : J'en suis la fondatrice. Fréquence de connexion : quotidienne. Avis sur le forum : x Autre compte: Alexanra I. Ivanova.

Code:
[b]Merve Boluğur[/b] ⱷ Irina V. Romanovna ([url=http://mother-russia.forumactif.com/u12]MP[/url])



i just want more blood

it's my faight, my destiny
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Irina V. Romanovna
Membre de l'Ursa Major
Pseudo : Yiiie.
Parchemins : 27
Dengi : 39
Double comptes : Alexandra I. Ivanova.
RP disponibles : 3/3.
Crédits : Banzai (avatar), tumblr (gif).

Âge : cent quatre vingt neuf ans, physiquement l'âge d'une femme d'une trentaine d'années.
Surnom : Rin, un surnom simple et concis pour une femme de caractère.
Portrait : Merve Boluğur
Statut marital : Veuve, un vampire n'a pas d'attache.
Emploi : Médicomage, un comble pour une buveuse de sang.
Maison : Ancienne Izumrud.
Allégeances : Ursa Major, il faut bien choisir son camp.
Baguette : Ma baguette fait 19 cm, en bois de Tamanou. Son cœur est fait d'une plume de phœnix.

Voir le profil de l'utilisateur
15/7/2018, 21:17
Je m'auto-valide du coup 22


i just want more blood

it's my faight, my destiny
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Annabella V. Lerenard feat Bella Thorne (Terminé)
» (X) Drague la si tu peux-feat Alma Rodriguez [Terminé]
» Please be gentle Hanako San ! feat Katase Kenta[Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Histoire de vie :: Validés-
Sauter vers: